Envie de participer ?
Nouvelle information judo

Chers judokas, parents, amis.

Je vous propose un point d'information relatif à la situation sanitaire qui nous impacte et nous oblige, dans notre pratique du judo jujitsu et notre vie quotidienne

Tout d'abord quelques éléments objectifs qui indiquent une dégradation progressive de la situation sanitaire nationale (plus de 20.000 nouveaux cas recensés samedi).

A la constatation du rebond de l'épidémie s'ajoute la crainte de l'effet retard du brassage de la population à l'occasion des fêtes de fin d'année.

L'arrivée sur notre territoire de nouveaux variants de la COVID 19 inquiète légitimement : notamment celui venu d'Angleterre, plus contagieux et plus contaminant chez les enfants.

Dans notre département les indicateurs de surveillance de l'épidémie repartent à la hausse. Une progression assez remarquable pour mettre en alerte les services locaux concernés par l'incidence de cette augmentation.

Le 15 Janvier prochain nous connaîtrons la situation chiffrée et donc l'évolution de l'épidémie.

Le 20 janvier le gouvernement annoncera les nouvelles mesures à respecter.

Deux dates importantes et déterminantes pour la pratique du judo jujitsu, activité de salle et de contact. Quelques jours seulement d'attente prudente que je vous demande d'observer.

Je n'ignore rien des craintes de certains et de l'impatience à reprendre d'autres. C'est un crève cœur de ne pas faire plaisir à nos petits judokas, les voir sourire, leur faire du bien physiquement par l'exercice et contribuer à leur formation morale avec nos valeurs qui distinguent notre discipline.

Ma décision de retarder de quelques jours une reprise pour les mineurs est fondée d'abord sur une prudence de « père de famille » et aussi sur une mise en place pérenne d'une pratique adaptée pour les groupes concernés avec les contraintes sanitaires qui nous sont imposées.

Si la situation s'aggrave nous aurons protégé nos judokas, vos enfants et les familles.

Si la situation se stabilise nous proposerons alors aux parents, pour leurs enfants, une pratique adaptée (exercices physiques, motricité, mobilité debout et sol, tandoku renshu, mondo) avec les enseignants qui pourront participer à cette proposition dans le respect des consignes sanitaires demandées.

Pour les majeurs la pratique reste interdite jusqu'au 20 janvier. Date de réévaluation de la situation.

Je communiquerai, après le 20 janvier, dès la connaissance des mesures imposées.

Cette épidémie passera c'est une certitude, c'est une question de temps.

Soyons confiants. Nous retournerons dans notre DOJO, tous ensemble.

Restons optimistes parce que c'est aujourd'hui une forme de courage dont nous avons tous besoin.

Ramon EGEA.


Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.